Cancer du col de l’utérus : la CTA n’est associée à aucun bénéfice de survie après une radiochimiothérapie concomitante

  • Tangjitgamol S & al.
  • J Gynecol Oncol
  • 10 avr. 2019

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le recours à une chimiothérapie adjuvante (CTA) contenant du paclitaxel et du carboplatine, après une radiochimiothérapie concomitante (RCTC), ne permet pas d’améliorer le taux de réponse ou la survie chez les patientes atteintes d’un cancer du col de l’utérus avancé, comparativement à la RCTC seule.

Pourquoi est-ce important ?

  • La RCTC, qui est actuellement le traitement de référence, permet d’obtenir un taux de survie de 60–65 % uniquement ; les résultats d’essais antérieurs comparant la RCTC à l’association CTA et RCTC étaient non concluants.

Protocole de l’étude

  • L’essai ACTLACC a été réalisé : 259 patientes atteintes d’un cancer du col de l’utérus localement avancé ont fait l’objet d’une RCTC standard seule, ou suivie d’une CTA (paclitaxel et carboplatine).
  • Financement : Fonds national thaïlandais pour la recherche.

Principaux résultats

  • La durée de suivi médiane était de 27,4 mois.
  • 15,5 % des patientes ayant fait l’objet d’une RCTC seule et 10,8 % des patientes ayant fait l’objet d’une RCTC et d’une CTA ont présenté une récidive (P = 0,123) ; aucune différence significative n’a été observée au niveau du taux d’échec global et locorégional.
  • Les patientes ayant reçu une CTA et une RCTC ont obtenu un taux plus faible de récidive systémique (5,4 % contre 10,1 % ; P = 0,029).
  • La SSP et la SG étaient statistiquement similaires entre les deux groupes (RRI : 1,26 [P = 0,293] et 1,42 [P = 0,221], respectivement).
  • L’anémie et la neutropénie étaient les toxicités les plus fréquentes dans les deux groupes.

Limites

  • Mauvaise observance du traitement chez les patientes.