Cancer différencié de la thyroïde : une dose d’iode radioactif intermédiaire/élevée offre un bénéfice chez les patients à faible risque

  • Albano D & al.
  • Endocrine
  • 29 nov. 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une dose d’iode radioactif (IRA) intermédiaire/élevée est associée à une amélioration du taux d’ablation réussie et du taux d’excellente réponse, comparativement à une dose faible, chez des patients atteints d’un cancer différencié de la thyroïde (CDT) à faible risque.

Pourquoi est-ce important ?

  • La prise en charge des patients atteints d’un CDT à faible risque est controversée, et certaines études antérieures ont obtenu des résultats équivalents avec de l’IRA à faible dose et à forte dose.

Principaux résultats

  • Les patients ayant reçu une dose d’IRA intermédiaire/élevée (1,85–3,7 GBq) ont obtenu un taux d’ablation réussie (67 % contre 35 % ; P 
  • Un nombre plus important de patients du groupe à faible dose ont présenté une réponse indéterminée (64 % contre 43 % ; P = 0,005).
  • Les groupes à dose intermédiaire/élevée et à faible dose ont obtenu des taux de détection des métastases ganglionnaires et à distance similaires.
  • Protocole de l’étude

    • 277 patients atteints d’un CDT à faible risque, qui ont fait l’objet d’une thyroïdectomie totale et qui ont reçu de l’IRA (174 doses faibles ; 103 doses intermédiaires/élevées), ont été analysés afin de déterminer les résultats.
    • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

    Limites

    • Étude rétrospective.