Cancer de la vessie : près de 30 % des patients ne mènent pas à terme la CTNA

  • Hugar LA & al.
  • Urology
  • 10 nov. 2018

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Près de 30 % des patients atteints d’un cancer de la vessie qui reçoivent une chimiothérapie néoadjuvante (CTNA) ne mène pas leur traitement à terme.
  • Un âge plus avancé était un facteur indépendant de non-achèvement de la CTNA.
  • Des variations régionales significatives ont été observées : les patients résidant dans le centre des États-Unis étaient moins susceptibles de ne pas mener à terme leur CTNA.

Pourquoi est-ce important ?

  • Identifier les facteurs de risque de non-achèvement de la CTNA pourrait améliorer la prise de décision.

Protocole de l’étude

  • 594 patients atteints d’un cancer de la vessie ont fait l’objet d’une cystectomie entre 2004 et 2013, suivie d’une CTNA dans les six mois suivants.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • 29 % des patients n’ont pas mené à terme la CTNA.
  • L’âge et la région géographique étaient associés de manière indépendante au non-achèvement de la CTNA :
    • Les patients de 80 ans ou plus étaient davantage susceptibles de ne pas mener à terme la CTNA, comparativement aux patients âgés de 66 à 69 ans (RCa : 2,6 ; IC à 95 % : 1,4–4,8).
    • Les patients résidant dans le centre des États-Unis étaient moins susceptibles de ne pas mener à terme la CTNA, comparativement aux patients résidant dans le nord-est (RCa : 0,3 ; IC à 95 % : 0,2–0,6).
  • Une augmentation du taux de comorbidité n’était pas associée au risque de non-achèvement (P > 0,05).

Limites

  • Conception rétrospective.