Cancer de la vessie : la cystectomie robotisée et la cystectomie ouverte obtiennent des résultats de survie similaires

  • Moschini M & al.
  • J Clin Med
  • 9 août 2019

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La cystectomie radicale robotisée (CRR) et la cystectomie radicale ouverte (CRO) ont été associées à des résultats oncologiques à long terme similaires chez les patients atteints d’un cancer urothélial de la vessie.

Pourquoi est-ce important ?

  • La CRO est associée à une morbidité périopératoire significative comparativement à la CRR. 
  • Des essais prospectifs sont nécessaires afin de confirmer ces résultats.

Protocole de l’étude

  • Une étude multicentrique a été menée auprès de 9 757 patients atteints d’un cancer urothélial de la vessie.
  • 7,8 % des patients ont fait l’objet d’une CRR et 92,2 % d’une CRO.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Les patients ont été appariés selon les scores de propension et un rapport de 2:1 (n = 1 374) : 2 patients faisant l’objet d’une CRO ont été appariés à 1 patient faisant l’objet d’une CRR.
  • La durée de suivi médiane était de 102 mois.
  • Le taux de marges chirurgicales positives (P = 0,006) et d’invasion lymphovasculaire (P = 0,04) était plus élevé dans le groupe CRR.
  • À trois ans, les résultats obtenus dans le groupe CRO étaient les suivants, comparativement au groupe CRR :
    • Le taux de récidive était de 31 % contre 29 % (P = 0,4).
    • La mortalité spécifique au cancer était de 27 % contre 26 % (P = 0,8).
  • Aucune différence n’a été observée au niveau de la récidive et de la mortalité spécifique au cancer à l’analyse multivariée (P > 0,1 pour les deux).

Limites

  • Étude observationnelle.