Cancer de la vessie : la chirurgie de cytoréduction améliore la survie

  • Pollock G & et al.
  • Urology
  • 19 janv. 2021

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients atteints d’un cancer urothélial du tractus supérieur (CUTS) métastatique qui font l’objet d’une chirurgie de cytoréduction (CCR) après une chimiothérapie obtiennent un bénéfice de survie globale (SG), comparativement à ceux qui ne font pas l’objet d’une chirurgie.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les données concernant la prise en charge des patients atteints d’un CUTS métastatique traités par chimiothérapie sont limitées.

Méthodologie

  • Une étude a été menée auprès de 1 182 patients atteints d’un CUTS métastatique, issus de la base de données nationale américaine du cancer (National Cancer Database) et traités par chimiothérapie avec ou sans CCR au cours de la période 2004–2016.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • 29,5 % des patients ont fait l’objet d’une chirurgie.
  • La durée de suivi médiane était de 64 mois dans le groupe chimiothérapie et CCR, contre 61,2 mois dans le groupe chimiothérapie seule (P = 0,09).
  • Les patients ayant fait l’objet d’une CCR ont présenté une amélioration de la SG médiane, comparativement à ceux traités par chimiothérapie seule :
    • 13,7 mois, contre 10,8 mois (P 
  • La CCR était associée à une amélioration de la SG dans le cadre de :
    • l’analyse avec correction pour prendre en compte la pondération par l’inverse de la probabilité de traitement : rapport de risque (RR) de 0,63 (P 
    • l’appariement selon les scores de propension : RR de 0,61 (P 

Limites

  • Il s’agissait d’une étude rétrospective.