Cancer de la thyroïde : le report du traitement par iode radioactif est sûr jusqu’à 180 jours après la chirurgie

  • Kim M & al.
  • Clin Endocrinol (Oxf)
  • 18 mai 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le report du traitement par iode radioactif (IRA) après une thyroïdectomie totale (TT) pendant un maximum de 180 jours n’a eu aucun effet sur les résultats de récidive ou de mortalité chez les patients atteints d’un carcinome papillaire de la thyroïde (CPT) à risque intermédiaire à élevé, d’après une étude rétrospective.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’association entre le moment d’administration de l’IRA et les résultats est peu évidente.

Principaux résultats

  • Les patients ayant reçu de l’IRA moins de 90 jours après la TT (IRA précoce) et ceux ayant reçu de l’IRA entre 90 et 180 jours après la TT (IRA tardif) ont obtenu des taux similaires de réponse excellente (61 % contre 57 %), de réponse indéterminée (21 % contre 20 %), de réponse biochimique incomplète (11 % contre 16 %) et de réponse structurelle incomplète (7 % pour les deux groupes, P = 0,183).
  • L’IRA tardif n’était pas associé de manière significative à une réduction de la SSM (rapport de risque [RR] : 1,3 ; P = 0,061) ou de la SG (RR : 1,5 ; P = 0,388), comparativement à l’IRA précoce.

Protocole de l’étude

  • 720 patients atteints d’un CPT qui ont reçu de l’IRA après une TT, dont 360 moins de 90 jours après la TT et 360 entre 90 et 180 jours après la TT, ont été inclus après un appariement selon les scores de propension.
  • Financement : Aucun.

Limites

  • Étude rétrospective.
  • Des reports plus importants du traitement par IRA n’ont pas été analysés.