Cancer de la tête/du cou : les analyses de TP53 prédisent les résultats postchirurgicaux

  • Kobayashi K & al.
  • Ann Surg Oncol
  • 21 mars 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

  • La séquence du gène de la protéine p53 de la tumeur (Tumor Protein p53, TP53) et le phénotype de la protéine p53 présentent un lien avec les résultats postchirurgicaux chez les patients atteints d’un carcinome épidermoïde de la tête et du cou (CETC).

Pourquoi est-ce important ?

  • Le statut de p53 joue un rôle connu dans le pronostic du CETC ; cette étude semble démontrer l’utilité de l’analyse génomique des biopsies et des échantillons chirurgicaux.

Principaux résultats 

  • Une fonction négative de p53, selon le statut mutationnel de TP53 et le phénotype de la protéine p53, était associée à une réduction de la SG, par rapport à une fonction positive de p53 (SG à 2 ans : 78 % contre 87 % ; SG à 5 ans : 53 % contre 77 % ; p = 0,00048).
  • À l’analyse multivariée, une fonction négative de p53 était associée à une réduction de la SG (RR : 2,27 ; P = 0,00077), de la survie sans échec local (RR : 2,42 ; p = 0,0019) et de la survie sans métastase à distance (RR : 3,55 ; p = 0,0019), par rapport à une fonction positive de p53.
  • Chez les patients atteints d’un cancer de la cavité buccale avec une marge chirurgicale supérieure à 6 mm ou d’un cancer du larynx/pharynx avec une marge chirurgicale supérieure à 4 mm, une fonction négative de p53 était associée à un taux plus élevé de récidive locale qu’une fonction positive de p53 (14 % contre 0 % [P = 0,044] et 34 % contre 0 % [P = 0,0028], respectivement).

Protocole de l’étude

  • 317 patients atteints d’un CETC et ayant fait l’objet d’un traitement chirurgical ont été analysés par séquençage tous exons de TP53 et phénotypage de la protéine p53 par immunohistochimie et associations avec des résultats cliniques.
  • Financement : Société japonaise pour la promotion de la science.

Limites

  • Étude rétrospective et monocentrique.
  • Seuls les patients ayant fait l’objet d’un traitement chirurgical ont été inclus.