Cancer de la prostate : un hypofractionnement extrême de la RT réduit la toxicité et maintient les résultats

  • Marvaso G & al.
  • Int J Radiat Oncol Biol Phys
  • 1 août 2019

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’un cancer de la prostate, une radiothérapie extrêmement hypofractionnée (RT-EH) était associée à une toxicité aiguë plus faible, comparativement à la radiothérapie modérément hypofractionnée (RT-MH).
  • Les résultats oncologiques étaient similaires.

Pourquoi est-ce important ?

  • Un hypofractionnement extrême peut être utilisé en toute sécurité chez certains patients.

Protocole de l’étude

  • 421 patients atteints d’un cancer de la prostate ont été traités par RT-MH (70,2 Gy en 26 fractions) ou RT-EH (32,5–35 Gy en 5 fractions).
  • Financement : Association italienne de recherche sur le cancer.

Principaux résultats

  • La durée de suivi médiane était de 43 et 30 mois pour les groupes RT-MH et RT-EH, respectivement.
  • Dans l’ensemble de la cohorte, les toxicités aiguës urogénitales (67 % contre 43 % ; P = 0,001) et gastro-intestinales (38 % contre 9 % ; P 
  • Après un appariement selon les scores de propension (n = 226) :
    • Le groupe RT-MH a présenté un taux plus élevé de toxicité aiguë urogénitale (29 % contre 8 % ; P = 0,001) et gastro-intestinale (11 % contre 2 % ; P = 0,010) de grade supérieur à 1.
    • Aucune différence statistiquement significative n’a été observée au niveau de la SSP biochimique (P = 0,729), de la SSP clinique (P = 0,424) et de la SG (P = 0,739).
  • Aucune différence n’a été observée au niveau des toxicités urogénitales et gastro-intestinales tardives dans l’ensemble de la cohorte et dans la cohorte appariée selon les scores de propension.

Limites

  • Protocole rétrospectif.
  • Durée de suivi courte.