Cancer de la prostate localisé : un taux de PSA très élevé est associé à des résultats oncologiques moins favorables

  • Tilki D & al.
  • Urol Oncol
  • 27 janv. 2020

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un taux d’antigène prostatique spécifique (Prostate-Specific Antigen, PSA) initial très élevé est associé à un risque plus élevé de récidive biochimique (RBC), de progression métastatique et de mortalité spécifique au cancer (MSC), chez les patients atteints d’un cancer de la prostate localisé qui font l’objet d’une prostatectomie radicale.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les patients à très haut risque qui présentent des métastases potentiellement non détectées peuvent retirer un bénéfice des stratégies de traitement multimodales comprenant un traitement local.

Protocole de l’étude

  • 2 811 patients atteints d’un cancer de la prostate cliniquement localisé et présentant un taux de PSA initial supérieur ou égal à 20 ng/ml ont fait l’objet d’une prostatectomie radicale.
  • Financement : Aucun financement externe.

Principaux résultats

  • 16,2 % et 5,8 % des patients présentaient un taux de PSA de 50–99,9 ng/ml et supérieur ou égal à 100 ng/ml, respectivement.
  • La durée de suivi médiane était de 47,5 mois.
  • À 10 ans, les patients avec un taux de PSA de 20–49,9 ng/ml, 50–99,9 ng/ml et supérieur ou égal à 100 ng/ml ont présenté une différence significative en termes de :
    • taux de survie sans RBC : 46,9 %, 32,1 % et 29,0 %, respectivement (P 
    • taux de survie sans métastase : 78,4 %, 67,2 % et 37,3 %, respectivement (P 
    • taux de survie spécifique au cancer (SSC) : 93,7 %, 85,5 % et 66,7 %, respectivement (P 
  • Un taux de PSA de 50–99,9 ng/ml et supérieur ou égal à 100 ng/ml était un facteur prédictif indépendant de :
    • RBC : rapport de risque (RR) de 1,3 (P 
    • progression métastatique : RR de 1,4 (P = 0,04) et de 2,3 (P 
    • MSC : RR de 1,9 (P 

Limites

  • Protocole rétrospectif.