Cancer de la prostate : la TEP/TDM au PSMA peut remplacer l’imagerie conventionnelle pour la stadification

  • Hofman MS & et al.
  • Lancet
  • 22 mars 2020

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un examen d’imagerie initial par tomographie par émission de positons (TEP)/tomodensitométrie (TDM) à l’antigène membranaire spécifique de la prostate (Prostate-Specific Membrane Antigen, PSMA)-11 marqué au gallium 68 (⁶⁸Ga-PSMA-11) offre une meilleure précision, une meilleure spécificité et une meilleure sensibilité, comparativement à la TDM conventionnelle, chez les patients atteints d’un cancer de la prostate à risque élevé.
  • La TEP/TDM au PSMA permet d’obtenir moins de résultats équivoques et une concordance élevée entre les rapporteurs.

Pourquoi est-ce important ?

  • La TEP/TDM au PSMA peut devenir le nouvel examen de référence pour l’imagerie initiale.

Protocole de l’étude

  • Une étude de phase III a été menée : 302 patients à risque élevé atteints d’un cancer de la prostate et faisant l’objet d’un traitement radical ont été affectés de manière aléatoire pour faire l’objet d’une TDM et d’une scintigraphie osseuse conventionnelles, ou d’une TEP/TDM au PSMA.
  • L’aire sous la courbe de la fonction d’efficacité du récepteur a été rapportée.
  • Financement : Movember ; Fondation pour la lutte contre le cancer de la prostate (Prostate Cancer Foundation), Australie.

Principaux résultats

  • La TEP/TDM au PSMA a offert une précision supérieure de 27 %, comparativement à l’imagerie conventionnelle (92 % contre 65 % ; P 
  • L’imagerie conventionnelle, comparativement à la TEP/TDM au PSMA, a obtenu un résultat plus faible en termes de :
    • sensibilité (38 % contre 85 %) ;
    • spécificité (91 % contre 98 %).
  • Analyse des sous-groupes : La TEP/TDM au PSMA offre une précision supérieure chez les patients présentant :
    • des métastases ganglionnaires pelviennes (différence absolue : 32 %) ;
    • des métastases à distance (différence absolue : 22 %).
  • L’imagerie conventionnelle entraînait moins fréquemment un changement de prise en charge (15 % contre 28 % ; P = 0,008) et obtenait davantage de résultats équivoques lors de l’identification de toute maladie métastatique (23 % contre 7 % ; P 
  • L’exposition aux rayonnements était plus élevée avec l’imagerie conventionnelle, comparativement à la TEP/TDM au PSMA (19,2 contre 8,4 millisieverts (mSv) ; P 
  • Concordance élevée entre les rapporteurs avec la TEP/TDM au PSMA :
    • Métastases ganglionnaires : κ = 0,87.
    • Métastases à distance : κ = 0,88.
  • Aucun événement indésirable associé au ⁶⁸Ga-PSMA-11 n’a été rapporté.

Limites

  • Essai sans aveugle.