Cancer de la peau non mélanome : les receveurs de greffes non blancs courent également un risque

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement
À retenir
  • Les receveurs de greffes non blancs courent un risque de développer un cancer de la peau non mélanome.
Conception de l’étude
  • Étude rétrospective ayant évalué l’incidence de cancer de la peau non mélanome chez 413 receveurs de greffes d’organes (154 patients blancs et 259 patients non blancs [noirs, asiatiques, hispaniques, d’Asie Pacifique]) traités dans un centre hospitalier universitaire de référence.
  • Financement : aucune source de financement n’a été communiquée.
Principaux résultats
  • 15 patients non blancs (5,8 %) ont développé 19 cancers de la peau après une greffe : 6 patients noirs, 5 patients asiatiques et 4 patients hispaniques.
  • Les 19 lésions comprenaient 13 carcinomes épidermoïdes in situ, 1 carcinome épidermoïde, 4 carcinomes basocellulaires et 1 carcinome sébacé.
  • Le délai médian entre greffe et diagnostic était de 7,8 ans, et la durée médiane de suivi de 2,1 ans.
  • Des différences entre groupes ethniques ont été observées ; les carcinomes épidermoïd...