Cancer de la cavité buccale : quatre facteurs pronostiques sont identifiés dans la maladie à ganglions négatifs

  • Oral Oncol

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Quatre caractéristiques clinicopathologiques indésirables du carcinome épidermoïde de la cavité buccale (CECB) sont associées au pronostic chez les patients atteints d’une maladie pN0, tandis que seule l’extension extraganglionnaire (EEG) est associée au pronostic chez les patients atteints d’une maladie pN+.

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces résultats suggèrent que le statut des ganglions doit être pris en compte lors de l’estimation du rôle des facteurs pronostiques chez les patients atteints d’un CECB.

Principaux résultats

  • Le taux de SG à 5 ans était de 60,0 % et le taux de SSM à 5 ans était de 47,9 %.
  • Dans la cohorte globale, des métastases cervicales (rapport de cotes [RC] : 2,2 ; P = 0,001), une profondeur d’invasion supérieure à 5 mm (RC : 2,0 ; P = 0,002) et un statut négatif pour le virus du papillome humain (RC : 2,5 ; P = 0,019) ont été associés à une moins bonne SG à l’analyse multivariée.
  • Chez les patients atteints d’une maladie pN0, des marges positives (RC : 16,3 ; P = 0,001), une profondeur d’invasion supérieure à 5 mm (RC : 2,1 ; P = 0,012), une invasion lymphovasculaire (RC : 5,4 ; P = 0,018) et une invasion périneurale (RC : 4,3 ; P = 0,002) ont été associées à une moins bonne SG à l’analyse multivariée.
  • Chez les patients atteints d’une maladie pN+, seule l’extension extraganglionnaire a été associée à une moins bonne SG (RC : 1,7 ; P = 0,026) à l’analyse multivariée.

Protocole de l’étude

  • 341 patients atteints d’un CECB ont été analysés afin de déterminer les résultats de survie et les facteurs associés.
  • Financement : Hôpital général Tri-Service (Tri-Service General Hospital) ; ministère de la Défense nationale, Conseil national des sciences (Taïwan).

Limites

  • Étude rétrospective.
  • Échantillon de petite taille.