Cancer de l’endomètre : plus de la moitié des patientes ne reçoivent pas un traitement conforme aux recommandations

  • Dholakia J & et al.
  • Gynec Oncol
  • 23 mars 2020

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • 43,8 % des patientes atteintes d’un cancer de l’endomètre non endométrioïde reçoivent un traitement conforme aux recommandations.
  • Le traitement préconisé par les recommandations est associé à une amélioration de la survie globale (SG) chez les patientes de toutes les origines ethniques, à l’exception des patientes d’origine ethnique asiatique/des îles du Pacifique.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les interventions conformes au traitement préconisé par les recommandations pourraient améliorer la survie, et les obstacles à la conformité doivent être identifiés et examinés.

Protocole de l’étude

  • Une étude a été menée auprès de 30 426 femmes atteintes d’un cancer de l’endomètre non endométrioïde au cours de la période 2004–2014.
  • Les recommandations annuelles spécifiques du Réseau national de lutte contre le cancer (National Comprehensive Cancer Network) ont été utilisées pour classer le traitement.
  • Financement : Institut national américain du cancer (National Cancer Institute).

Principaux résultats

  • 43,8 % des femmes ont reçu un traitement conforme aux recommandations.
  • L’administration d’un traitement conforme aux recommandations ne différait pas selon l’origine ethnique (P = 0,46).
  • L’administration d’un traitement conforme aux recommandations était associée à une amélioration de la SG (rapport de risque [RR] : 0,85 ; IC à 95 % : 0,82–0,87) :
    • Patientes d’origine ethnique blanche non hispanique (n = 21 177) : RR de 0,84 (IC à 95 % : 0,80–0,87).
    • Patientes d’origine ethnique noire non hispanique (n = 6 657) : RR de 0,85 (IC à 95 % : 0,80–0,91).
    • Patientes d’origine ethnique hispanique (n = 1 689) : RR de 0,84 (IC à 95 % : 0,72–0,98).
  • Aucun avantage en termes de survie n’a été rapporté chez les patientes d’origine ethnique asiatique/des îles du Pacifique (n = 903) avec le traitement conforme aux recommandations.

Limites

  • Étude observationnelle.