Cancer de l’endomètre : les facteurs reproductifs s’appliquent aux femmes noires également

  • Cancer Causes Control

  • Par Roxanne Nelson, RN
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.
À retenir
  • Les facteurs reproductifs se sont avérés être associés au risque de cancer de l’endomètre chez les femmes noires, conformément à ceux préalablement identifiés chez les femmes blanches.
Pourquoi est-ce important ?
  • De nouveaux résultats soutenant une association entre la ménarche tardive et un risque supérieur de cancer de l’endomètre chez les femmes non ménopausées, et un risque supérieur associé à l’allaitement chez les femmes obèses nécessitent une confirmation.
Conception de l’étude
  • Les associations entre plusieurs facteurs reproductifs et le cancer de l’endomètre ont été évaluées chez 47 555 femmes participant à l’Étude sur la santé des femmes noires (Black Women’s Health Study), une étude prospective de cohorte.
  • Financement : Institut national du cancer (National Cancer Institute) et Institut national de la santé (National Institute of Health).
Principaux résultats
  • Un âge croissant lors de la ménarche chez les femmes ménopausées a été inversement associé au risque de cancer de l’endomètre (Ptendance = 0,04) ; des âges précoces et tardifs lors de la ménarche chez les femmes non ménopausées ont été associés à un risque supérieur (Pinteraction = 0,009).
  • Le rapport de taux d’incidence pour l’âge
  • La première naissance à 25 ans ou plus chez les femmes ménopausées a été associée à un risque inférieur de maladie, par rapport à un âge inférieur à 20 ans (rapport de taux d’incidence : 0,32) ; cette association était largement absente chez les femmes ménopausées (Pinteraction = 0,008).
  • L’allaitement a généralement été lié à un risque inférieur, hormis dans le cas du risque accru chez les femmes obèses (Pinteraction = 0,002).
Limites
  • Données auto-déclarées.