Cancer colorectal : Suivi d’une cohorte avant et après le changement du programme de dépistage organisé en France

  • Am J Gastroenterol

  • Par Laurence Rous
  • Actualités médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

A retenir

  • La participation au dépistage organisé du CCR reste en dessous de l’objectif européen (≥45%).
  • Le taux de participation et l’incidence cumulée des cas de néoplasie ont augmenté avec le changement de test.

Pourquoi est-ce important ?

  • En France, depuis 2008, le programme de dépistage organisé du cancer colorectal est généralisé et insuffisamment suivi.
  • Il repose sur la recherche de sang occulte dans les selles.
  • Le test au gaïac utilisé pour cette recherche a été récemment remplacé par un test immunologique.
  • Cette étude prospective estime l'impact de ce changement sur le taux de participation et l'incidence cumulée des néoplasies.

Conception de l’étude

  • Cohorte de dépistage du 93 (Seine-Saint-Denis).
  • Recueil des données pour 5 campagnes de dépistage, dont 4 avant le changement de test (≤2008, 2009-2010, 2011-2012 et 2013-2014).
  • Méthode actuarielle pour l’estimation de l’incidence cumulée et de Greenwood pour son intervalle de confiance.

Principaux r ésultats

  • Selon les campagnes, entre 209.164 et 146.263 personnes âgées de 50 à 74 ans ont été invitées à participer au dépistage organisé ; 40,7% des personnes ont participé à au moins une campagne et 2,9% à toutes.
  • Le taux de participation diminuait de 32,7% à 24,4% entre ≤2008 et 2013-2014 puis augmentait en 2015-2016 lors du changement de test (28,4% ; p
  • L’incidence cumulée pour 1000 personnes par an (a) des polypes à faible risque, (b) des polypes à risque élevé, et (c) du CCR suivait la même évolution : diminution de (a) 2,2 à 0,4, (b) 0,6 à 0,2, et (c) 0,4 à 0,1 puis augmentation pour atteindre (a) 1,7, (b) 1,2, et (c) 0,4.

Limites

  • Statut inconnu de certains patients avec un test positif.