C’est officiel : les vacances sont bonnes pour la santé (métabolique)


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Prendre des vacances pourrait avoir des implications importantes pour la santé métabolique, selon une nouvelle recherche. 

Dans une nouvelle étude, des chercheurs ont examiné l’association entre les vacances et le syndrome métabolique et ses symptômes chez 63 travailleurs éligibles aux congés payés. Les participants se sont présentés à une visite de laboratoire, au cours de laquelle ils ont fourni des échantillons de sang et ont passé un entretien évaluant les comportements en matière de vacances au cours des 12 derniers mois.

Les participants ont pris des congés à environ 5 reprises et ont passé environ 2 semaines en congés payés sur une période de 12 mois. Globalement, 20,6 % des participants ont rempli les critères du syndrome métabolique.

L’étude a révélé qu’avec l’augmentation des périodes de vacances, l’incidence du syndrome métabolique (rapport de cotes [RC] : 0,76 ; P = 0,051) et le nombre de symptômes métaboliques présentés (rapport de taux d’incidence [RTI] : 0,92, P = 0,035) ont diminué. Les auteurs ont noté que le risque de syndrome métabolique a diminué d’environ un quart pour chaque congé supplémentaire pris par les participants.

L’analyse secondaire a montré que le nombre total de jours de congés passés à la maison, contrairement au nombre total de jours de congés passés ailleurs, a été associé à une diminution du risque de syndrome métabolique. Les auteurs ont déclaré que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre ce résultat

Les résultats ont été publiés dans la revue Psychology and Health