BPCO : les taux de mortalité chutent, mais le nombre de décès augmente


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Même si les taux de mortalité par bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) ont baissé dans la plupart des pays, le nombre total de décès par BPCO a augmenté dans de nombreux pays au cours des 20 dernières années. C’est ce qu’indique une nouvelle analyse internationale publiée dans la revue European Respiratory Journal.

L’étude a extrait des données de la base de données sur la mortalité de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) entre 1995 et 2017, en utilisant les codes CIM-10 de la bronchite chronique, de l’emphysème et d’autres BPCO. Au total, près de 3,36 millions de décès par BPCO dans 24 pays ont été analysés.

Les données ont révélé qu’en dehors de quelques exceptions (principalement chez les femmes européennes), les taux de mortalité par BPCO sont en baisse. Dans certains pays, ce déclin a été substantiel. Les taux de mortalité ont par exemple été réduits de moitié chez les deux sexes sur une période de 15 ans au Costa Rica, au Kirghizistan et en Lituanie. Cependant, le nombre de décès par BPCO a augmenté dans près de la moitié des pays et est resté stable dans un quart des pays étudiés.

Après une évaluation des évolutions du nombre absolu de décès entre 2000 et 2015, le nombre de décès par BPCO a augmenté de plus de 10 % dans 11 pays, en particulier en Amérique latine, en Amérique du Nord, en Europe de l’Est et en Europe du Sud, a diminué de plus de 10 % dans 6 pays, et est resté relativement stable dans les 7 autres pays.