BIO : Quels marqueurs biologiques des maladies neurodégénératives ?

  • Dr Sylvie Coito

  • JIM Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les maladies neurodégénératives entraînent une atteinte irréversible du SNC, d'évolution très lente, et sans traitement étiologique. Elles sont probablement sous estimées, en augmentation et diagnostiquées souvent tardivement.

Différents marqueurs sont désormais disponibles. Il s'agit de la protéine Tau totale, de la protéine Tau phosphorylée, phospho-Tau 181 et des peptides Aβ42 et Aβ40 présents dans le liquide céphalo-rachidien. Ces marqueurs permettent de différencier la maladie d'Alzheimer de la démence à corps de Lewy.

La valeur prédictive d'une maladie d'Alzheimer augmente en fonction du nombre de marqueur positifs (0 marqueur : valeur prédictive (VP) de 9,6 % ; 1 marqueur : VP de 24,7 % ; 2 marqueurs : VP de 77,2 % ; 3 marqueurs : VP de 94,2 %).

Le profil biochimique de la maladie d'Alzheimer correspond à

1/ des peptides Aβ42
2/ une protéine Tau totale > 400 ng/L et

3/ une protéine phospho-Tau 181 > 60 ng/L.