Bifidobacterium bifidum efficace même après inactivation thermique ?

  • Andresen V & al.
  • Lancet Gastroenterol Hepatol
  • 8 avr. 2020

  • Par Nathalie Barrès
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

Une étude publiée dans The Lancet montre qu’un traitement par Bifidobacterium bifidumMIMBb75 sous forme thermo-inactivée, donc non vivante, permet une amélioration des symptômes liés au syndrome de l’intestin irritable, et notamment des symptômes douloureux, significativement plus importante qu’un placebo. Plus d’un tiers des patients prenant cette souche inactivée ont eu une diminution d’au moins 30% de leurs symptômes, et ce durant au moins la moitié du temps de l’étude. Ce traitement a par ailleurs été très bien toléré. Ainsi, l’efficacité de ce probiotique est conservée même si les souches ne sont plus vivantes. 

Pourquoi ces résultats sont intéressants ?

Le Bifidobacterium bifidum MIMBb75 (Bb) est un probiotique qui a déjà démontré son efficacité dans le soulagement des patients souffrant de l’intestin irritable avec des souches vivantes. L’utilisation de souches non vivantes, thermo-inactivées est intéressante à la fois pour la production et la conservation du produit (stabilité), mais aussi pour sa sécurité d’utilisation. Ces résultats pourraient ouvrir des perspectives d’études chez des sujets immunodéprimés ou présentant certaines fragilités.

Méthodologie

Cette étude allemande, multi-sites, contrôlée, menée en double aveugle, a inclus des patients souffrant de syndrome de l’intestin irritable (SII) défini selon les critères de Rome III, avec douleurs abdominales ≥4 sur une échelle numérique de 11 points durant au moins deux jours au cours des deux semaines de pré-inclusion. Les sujets ont été randomisés (1:1) pour recevoir une fois par jour durant 8 semaines, soit deux capsules contenant 1x109cellules de Bifidobacterium bifidum HI-MIMBb75, soit deux capsules de placebo.

Principaux résultats

443 patients ont été inclus dans l’étude (221 sous Bb et 222 sous placebo). Le suivi médian était de 71 jours pour l’ensemble de la population. Soixante-six patients sont sortis de l’essai (31 dans le groupe Bb et 35 dans le groupe placebo). Au total 190 sujets sous Bb et 187 sous placebo ont été inclus dans les analyses en per-protocole. Parmi l’ensemble des individus, 40% des sujets avaient un SII avec diarrhée prédominante et 24% un SII avec constipation prédominante.

En intention de traiter (ITT), 34% du groupe Bb et 19% du groupe placebo ont atteint le critère composite principal d’évaluation (amélioration d’au moins 30% des douleurs abdominales et des symptômes généraux du SII durant au moins 4 semaines sur les 8 semaines de traitement). Ainsi, le ratio de risque était de 1,7 (p=0,0007). Le nombre de patients à traiter pour qu’un patient soit soulagé (NTT – number needed to treat) était de 7,1. Les résultats en per-protocoleétaient assez similaires, avec 37% des sujets sous Bb ayant atteint le critère principal d’évaluation versus20% dans le groupe placebo, et un ratio de risque de 1,8 (p=0,0004) et un NTT de 5,9. Les différences de réponse entre les traitements étaient maintenues entre les semaines 1-4 et 5-8.

La tolérance des traitements a été jugée comme bonne à très bonne par 91% des sujets sous Bb et 86% des sujets sous placebo. Aucun événement indésirable grave n’est survenu dans le groupe Bb, et respectivement sept et huit événements indésirables en lien avec le produits ont été rapportés dans le groupe Bb et placebo. Parmi les effets indésirables les plus fréquents figuraient des douleurs abdominales, rapportées chez moins de 1% des sujets sous Bb ou placebo. 

Limites

La réponse au placebo est particulièrement élevée.

Financement

Étude financée par Synformulas.