Bientôt des traitements complémentaires aux statines ?

  • Ray KK & al.
  • N Engl J Med
  • 14 mars 2019

  • Par Nathalie Barrès
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

L’acide bempénoïque diminue le taux de LDL-cholestérol en inhibant l’ATP citrate lyase, une enzyme clé agissant sur la biosynthèse du cholestérol en amont de l’HMG-CoA réductase, l’enzyme cible des statines. L’ac. bempédoïque est une prodrogue qui a besoin, pour être activée, d’une enzyme présente dans le foie mais absente au niveau périphérique (ce qui limite certains effets indésirables). Les résultats d’une étude montrent l’efficacité et la bonne tolérance de l’an. bempénoïque à 52 semaines en complément d’un traitement par statines. Le taux de sujets ayant arrêté leur traitement était supérieur dans le groupe actif versus le groupe placebo, sans que cela ne semble associé à un type d’événement en particulier.

Pourquoi cette étude a-t-elle été menée ?

Bien que les statines contribuent à réduire le risque de maladies cardiovasculaires, de nombreux patients ne parviennent pas à un taux de LDL-cholestérol suffisamment bas malgré un traitement à la dose maximale tolérée. 

Méthodologie

L’étude CLEAR (Cholesterol Lowering via Bempedoic Acide, an ACL-Inhibiting Regimen) est une étude de phase 3, randomisée, contrôlée menée sur 52 semaines ayant inclus des sujets souffrant de maladie cardiovasculaire athéroscléreuse ou d’une hypercholestérolémie familiale ou des deux, et présentant un taux élevé de LDL-cholestérol (≥70 mg/dL) malgré un traitement par statines à la dose maximale tolérée associée ou non à un autre traitement hypolipidémiant. Les sujets ont été assignés (2:1) pour recevoir de l’ac.bempédoïque ou un placebo.

Principaux résultats

L’essai a inclus 2.230 patients (1.488 dans le bras ac. bempédoïque et 742 dans le bras placebo). L’âge moyen était de 66,1 ans et 73,0% étaient des hommes. Concernant le traitement de fond par statines, celui-ci était de faible intensité pour 6,6% des sujets, d’intensité modérée à importante pour 43,5% et d’intensité importante pour 49,9%. Le taux moyen de LDL-C à l’inclusion était de 103,2 mg/dL (2,67 mmol/L).

À la 12ème semaine, les sujets du bras ac. bempédoïque avaient un taux de LDL-c réduit en moyenne de 19,2 mg/dL, soit une variation de -16,5% par rapport à l’inclusion. La différence de variation entre le bras ac. bempédoïque et le bras placebo était significative à 12 semaines (-18,1 points de pourcentage, p

Au global, 78,5 et 78,7% des patients du bras ac. bempédoïque et placebo ont relaté des évènements indésirables au cours de l’étude, majoritairement (84,1%) d’intensité faible à modérée. Les évènements les plus fréquents étaient les rhinopharyngites, les myalgies, les infections du tractus respiratoire haut, les infections du tractus urinaire, les arthralgies, les vertiges, les spasmes musculaires et la diarrhée (fréquence similaire dans les deux groupes). Au total, 14,5% des individus du bras ac. bempédoïque et 14,0% du bras placebo ont eu des évènements indésirables graves. Le taux d’évènements indésirables conduisant à un arrêt de traitement était plus important dans le groupe traitement actif que placebo (10,9% versus 7,1%), ainsi que les cas de goutte (1,2% versus 0,3%).

Financement

Étude financée par Esperion Therapeutics.