Bêtabloquants et inhibiteurs du SRAA dans le cadre de l’ICFEp : une revue Cochrane ne révèle aucun bénéfice direct

  • Martin N & al.
  • Cochrane Database Syst Rev

  • Univadis
  • Clinical Summary
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les bêtabloquants et les inhibiteurs du système rénine-aldostérone-angiotensine (SRAA) n’apportent qu’un faible bénéfice direct aux patients atteints d’une insuffisance cardiaque (IC) avec fraction d’éjection préservée (FEp).

Pourquoi est-ce important ?

  • Les données probantes « ne soutiennent pas leur utilisation » en l’absence d’une autre indication, selon les auteurs de cette revue Cochrane.
  • Ces pharmacothérapies montrent cependant un bénéfice dans le cadre de l’IC avec fraction d’éjection réduite.

Principaux résultats

  • 41 essais randomisés portant sur 23 492 participants ont été analysés.
  • Les bêtabloquants ont été associés à une réduction de la mortalité d’origine cardiovasculaire (risque relatif : 0,78 ; IC à 95 % : 0,62–0,99), avec des données probantes de faible certitude.
  • Les antagonistes des minéralocorticoïdes ont été liés à une réduction des hospitalisations pour cause d’IC (risque relatif : 0,82 ; IC à 95 % : 0,69–0,98), avec des données probantes de certitude modérée.
  • Les autres inhibiteurs du SRAA n’ont montré aucune association avec les événements cibles, à l’exception des antagonistes des récepteurs de l’angiotensine qui ont peut-être présenté un lien avec une réduction des hospitalisations pour cause d’IC, avec des données probantes de certitude modérée.
  • Cinq études présentaient un faible risque de biais.

Méthodologie

  • Une méta-analyse Cochrane a inclus des essais contrôlés randomisés avec une méthodologie à groupes parallèles.
  • Financement : Institut national pour la recherche en santé du Royaume-Uni (National Institute for Health Research) ; autres.

Limites

  • Les limites sont liées à celles des essais inclus, dont la plupart n’étaient pas de grande envergure.