Avertissement sur les risques potentiels de la transplantation de microbiote fécal


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’Agence des produits alimentaires et médicamenteux des États-Unis (US Food and Drug Administration, FDA) a lancé un avertissement concernant la transplantation de microbiote fécal (TMF) et le risque d’infections graves ou engageant le pronostic vital, en raison de la transmission d’organismes multirésistants (OMR) à la suite du décès d’un patient qui avait reçu une TMF expérimentale.

Dans une nouvelle alerte de sécurité, l’agence rapporte que deux adultes immunodéprimés qui avaient reçu une TMF expérimentale ont développé des infections invasives causées par la bactérie Escherichia coli (E. coli) produisant des bêta-lactamases à spectre étendu (BLSE). L’un de ces patients est décédé.

Selon la FDA, la TMF réalisée chez ces deux individus a employé des échantillons provenant du même donneur et des mêmes selles. Aucune analyse visant à déceler la présence d’organismes à Gram négatif produisant des BLSE n’avait été réalisée avant le recours à la TMF. La FDA a indiqué que l’analyse ultérieure des préparations pour la TMF provenant de ce donneur de selles a révélé qu’elles étaient positives pour la bactérie E. coli produisant des BLSE, identique aux organismes isolés des deux patients.

La FDA a recommandé de prendre des précautions pour l’usage expérimental de la TMF, notamment en excluant les donneurs à risque plus élevé de colonisation par des OMR et en excluant les selles positives pour des OMR.