Avertissement sur le risque croissant de propagation internationale du poliovirus sauvage


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

De vives préoccupations ont été exprimées au sujet de la hausse des cas de poliovirus sauvage (PVS1), des experts ayant averti que le risque de propagation internationale du virus est à son plus haut niveau depuis 2014. 

Le mois dernier, le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a convoqué la 22e réunion du Comité d’urgence au titre du Règlement sanitaire international (2005) (RSI) concernant la propagation internationale du poliovirus. 

Le Comité d’urgence s’est déclaré « gravement préoccupé » par les hausses significatives de cas de PVS1 dans le monde, 73 cas ayant été signalés à ce jour cette année, contre 15 pendant la même période en 2018. La majeure partie de la hausse est due aux flambées actuelles au Pakistan, où la transmission se poursuit de manière étendue, a-t-il été indiqué. Le comité a noté, en se basant sur le séquençage des virus, la survenue de nouveaux cas récents de propagation internationale de virus en provenance du Pakistan vers l’Afghanistan, lesquels viennent s’ajouter aux cas d’exportation du virus vers l’Iran signalés auparavant. Dans le même temps, le comité a indiqué un risque croissant d’une recrudescence des cas en Afghanistan. 

Le comité a également souligné la présence d’un risque croissant de propagation de poliovirus circulants dérivés d’une souche vaccinale (circulating Vaccine-Derived Polioviruses, cVDPV). 

Les membres ont convenu unanimement que le risque de propagation internationale du poliovirus demeure une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI).