AVC ischémique : un pronostic identique quel que soit l’hémisphère touché

  • Almekhlafi MA & al.
  • Stroke
  • 1 août 2019

  • Par Caroline Guignot
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

Le projet HERMES est un projet collaboratif qui a permis de réunir les données individuelles des cinq importants essais randomisés internationaux (MR CLEAN, ESCAPE, REVASCAT, SWIFT PRIME et EXTEND IA) ayant démontré la supériorité de la thrombectomie mécanique sur la thrombolyse biologique IV suite à un AVC ischémique. Dans une nouvelle analyse des données, publiée dans Stroke , il apparaît que dans chacun des deux groupes de l’étude, le pronostic des patients est le même, que l’AVC ait touché l’hémisphère droit ou gauche.

Outre les moindres risques de biais présentés par rapport aux études précédentes ayant évoqué une disparité de la sévérité ou du pronostic selon l’hémisphère, cette étude suggère que ces différences pourraient être liées à la nature même des scores utilisés, le NIHSS donnant par exemple un poids inégal aux différentes séquelles. Les auteurs suggèrent que l’hémisphère touché soit pris en compte dans l’interprétation des scores lors des décisions thérapeutiques.

Principaux résultats

  • Au total, HERMES a rassemblé les données de 1.737 patients, soit 871 sujets ayant présenté un AVC de l'hémisphère droit et 866 de l'hémisphère gauche. Les données sociodémographiques et les facteurs de risque vasculaires étaient comparables dans les deux groupes, même si le score médian de sévérité NIHSS était plus élevé dans le groupe AVC gauche (20 vs 16, p

  • Parmi les patients ayant bénéficié d’une thrombectomie mécanique, un pronostic fonctionnel à 90 jours favorable (score mRS 0-2) ou très favorable (mRS 0-1) était identique que l’AVC ait touché l'hémisphère droit ou gauche (respectivement 49,5% vs 46,4%, p=0,37 et 30,5% vs 28,2%, p=0,46). La même observation était tirée des patients ayant bénéficié de la thrombolyse biologique.

  • L’odds ratio ajusté relatif à l’amélioration apportée par la thrombectomie mécanique était identique quel que soit l’hémisphère touché. Par ailleurs, la mortalité à 90 jours et le taux d'hémorragie intracrânienne symptomatique étaient également comparables.

Financement

L’étude HERMES est une étude ayant bénéficié de fonds de la part de Medtronic.