Aucune donnée probante n’indique que les édulcorants sans sucre apportent des bénéfices pour la santé


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une nouvelle revue publiée dans BMJ a découvert qu’il n’existe aucune « donnée probante » indiquant que les édulcorants sans sucre (ESS) apportent des bénéfices importants pour la santé. La revue a par ailleurs révélé que l’existence de préjudices potentiels liés aux ESS ne peut être écartée. 

Les chercheurs ont analysé les données de 56 études afin d’évaluer l’association entre l’apport d’ESS et un certain nombre de résultats sur la santé chez des adultes et des enfants en bon état de santé général ou en surpoids/obèses. Les mesures comprenait le poids corporel ou l’indice de masse corporelle (IMC), le contrôle de la glycémie, la santé bucco-dentaire, le cancer, les maladies cardiovasculaires et les maladies rénales. 

Les auteurs ont découvert que pour la plupart des résultats, il ne semblait y avoir aucune différence pertinente sur le plan statistique ou clinique entre l’apport et l’absence d’apport d’ESS, ou entre les différentes doses d’ESS. Ils ont cependant affirmé que le degré de certitude des données incluses variait de « très faible » à « modéré ». 

Les résultats de quelques études de faible envergure ont suggéré un impact bénéfique faible des ESS sur l’IMC et la glycémie à jeun chez les adultes. Chez les enfants, une plus faible augmentation du score de référence de l’IMC a été constatée avec les ESS par rapport au sucre, mais l’apport d’ESS n’a eu aucune incidence sur le poids corporel.

Les auteurs ont déclaré que des études à plus long terme sont nécessaires pour clarifier si les ESS représentent une alternative sûre et efficace au sucre.