AUA 2018—Faible récurrence du CaP avec un traitement à base de testostérone

  • Univadis
  • Conference Report
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La récurrence ou la progression du cancer de la prostate (CaP) est limitée chez les patients recevant un traitement à base de testostérone (TT), selon des résultats présentés à la réunion 2018 de l’American Urological Association.
  • Selon les auteurs, « ces résultats rassurants, une fois agrégés, constituent une base raisonnable justifiant la libéralisation de l’utilisation d’un TT chez les hommes atteints d’un cancer de la prostate. »

Pourquoi est-ce important ?

  • Des preuves de la sécurité du TT avec des antécédents de CaP sont limitées, et la pratique est controversée.

Principaux résultats

  • Faible récurrence/progression du CaP avec le TT, non supérieure aux taux attendus sans TT.
  • Particulièrement remarquable : 
    • Taux de progression (score de Gleason [SG] supérieur) de 10,4 % chez les hommes sous surveillance active [SA] avec un suivi de > 4 ans.
    • Taux de récurrence de 0 % chez 5 hommes traités par prostatectomie radicale (PR), rattrapage, TT avec suivi de > 2 ans.
  • Résultats pour différents groupes de traitement (voir tableau ici) :
    • PR plus TT : 10/86 hommes, 11,6 % de récidive biochimique.
    • Radiothérapie plus TT : 2/49 hommes, 4,1 % de récidive biochimique.
    • SA plus TT : 5/47 hommes, 10,6 % de progression.
    • PR plus rattrapage plus radiothérapie plus TT : 0/5 hommes, 0 % de récidive biochimique.

Protocole de l’étude

  • Données relatives à des hommes atteints d’un déficit en testostérone après un diagnostic de CaP et un TT au cours des 5 dernières années.
  • Récidive biochimique : antigène prostatique spécifique (PSA) ≥ 0,3 ng/ml post-PR, Nadir du PSA plus 2 ng/ml après radiothérapie.

Limites

  • Étude non randomisée.