ATS 2019—Le syndrome de chevauchement asthme-BPCO est associé à une augmentation de la mortalité et des événements liés à la BPCO


  • Tara Haelle
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

  • Les patients atteints d’un syndrome de chevauchement asthme-BPCO présentent un risque accru de mortalité et d’événements liés à la BPCO, comparativement à l’asthme ou la BPCO seuls.

Pourquoi est-ce important 

  • Un traitement distinct et un suivi de la prévalence de l’asthme et de la BPCO peuvent empêcher des soins coordonnés ou négliger le risque accru de résultats défavorables en cas de double diagnostic.

Protocole de l’étude 

  • Étude de cohortes combinées réalisée par l’Institut national du cœur, des poumons et du sang (National Heart, Lung, and Blood Institute), à laquelle ont participé 38 180 personnes : 1 910 personnes atteintes d’asthme seul, 4 735 atteintes d’une BPCO seule, 468 d’un syndrome de chevauchement asthme-BPCO (1,2 %) et 31 067 témoins.
  • Le syndrome de chevauchement asthme-BPCO est défini comme étant l’asthme et la BPCO autodéclarés (> 40 ans, VEMS/CVF  10 paquets-années [tabagisme]).
  • Corrections pour tenir compte de l’âge, du sexe, de l’origine ethnique, de la taille, du poids, du niveau d’étude, de l’année de naissance, de l’emplacement géographique, du statut tabagique, du nombre de paquets-années et des comorbidités majeures.
  • Financement : NIH.

Principaux résultats 

  • Le VEMS/CVF de référence était plus faible avec le syndrome de chevauchement asthme-BPCO (56,8 %), par rapport à la BPCO (61,9 %) ou l’asthme (73,7 %) seuls ; le nombre médian de paquets-années était de 36,7 pour le syndrome de chevauchement asthme-BPCO, contre 38,5 pour la BPCO seule.
  • Risque accru d’événements liés à la BPCO (cause principale : BPCO/bronchite/d’emphysème) avec le syndrome de chevauchement asthme-BPCO, par rapport à la BPCO seule (RR : 1,45 ; P = 0,001).
  • Le risque de décès toutes causes confondues était augmenté pour le syndrome de chevauchement asthme-BPCO (RR : 1,65 ; IC à 95 % : 1,45–1,86) et la BPCO seule (RR : 1,33 ; IC à 95 % : 1,26–1,40), mais pas pour l’asthme seul, comparativement à l’absence de maladie respiratoire (P 
  • Aucun risque accru d’événements liés à l’asthme n’a été observé pour le syndrome de chevauchement asthme-BPCO, par rapport à l’asthme seul.