ATS 2018—L’acumapimod réduit les exacerbations sévères de la BPCO


  • Sean Henahan
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’acumapimod pourrait apporter des bénéfices cliniques significatifs au traitement de la BPCO par le biais d’une réduction du fardeau du patient et du fardeau des soins de santé que représentent les échecs thérapeutiques et les exacerbations récurrentes.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les exacerbations aiguës de la BPCO augmentent la morbidité et entraînent un déclin de la fonction pulmonaire. Un traitement anti-inflammatoire plus efficace améliorerait les résultats pour ces patients.

Protocole de l’étude

  • L’acumapimod, un inhibiteur de p38 par voie orale, est en cours d’examen pour le traitement des exacerbations aiguës de la BPCO.
  • Une étude multinationale de phase II, randomisée, réalisée en double aveugle contre placebo a examiné l’efficacité et la sécurité de deux posologies d’acumapimod ou d’un placebo administrés pendant 5 jours en adjuvant du traitement de référence pour les exacerbations aiguës de la BPCO nécessitant une hospitalisation.
  • La posologie basse était de 40 mg suivis de deux doses de 20 mg pendant 5 jours ; le groupe recevant la posologie élevée recevait 75 mg, suivis de 2 doses de 40 mg.
  • Le critère d’évaluation principal était l’évolution du VEM1 entre l’entrée dans l’étude et le jour 7, avec un suivi jusqu’à la semaine 26.
  • L’essai a été financé par le groupe Mereo BioPharma.

Principaux résultats

  • Les deux doses de médicament actif ont permis d’atteindre le critère d’évaluation principal, mais pas le placebo.
  • Les patients recevant la posologie élevée étaient moins hospitalisés pour une BPCO.
  • Le groupe sous posologie élevée avait moins de nouvelles exacerbations et nécessitait moins de corticostéroïdes systémiques.
  • Le traitement était sûr et bien toléré.