Association entre forte consommation de viande rouge et diverticulite

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Remplacer chaque jour une portion de viande rouge transformée par une portion de volaille ou de poisson pourrait réduire le risque de diverticulite.

C’est ce que concluent les auteurs d’une nouvelle étude, publiée dans la revue Gut, qui a permis d’identifier un lien entre consommation de viande rouge et risque accru de diverticulite.

Dans le cadre de leur étude, l’équipe de recherche a évalué l’impact potentiel de la consommation totale de viande rouge, de volaille et de poisson sur le risque de développer une diverticulite chez près de 46 500 hommes participant à l’Étude de suivi des professionnels de santé (Health Professionals Follow Up Study). Pendant la période de surveillance d’une durée de 26 ans, 764 hommes ont développé une diverticulite.

Les chercheurs ont découvert que, ...