ASM Microbe 2019 — Une perfusion d’iclaprime à dose fixe permet d’améliorer l’efficacité et la sécurité d’emploi


  • Emily Willingham, PhD
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

  • La perfusion d’iclaprime à dose fixe sur 2 heures s’avère plus performante que la dose calculée en fonction du poids en termes d’efficacité et de sécurité d’emploi, chez les patients atteints d’infections bactériennes aiguës de la peau et des structures cutanées (Acute Bacterial Skin and Skin Structure Infections, ABSSSI).

Pourquoi est-ce important 

  • Selon les résultats présentés lors du congrès ASM Microbe 2019, cet inhibiteur de la dihydrofolate réductase est utilisé pour traiter un « large éventail » de patients atteints d’ABSSSI ou d’infections compliquées de la peau et des structures cutanées (Complicated Skin And Skin Structure Infections, cSSSI) à Gram positif, ainsi que des patients plus âgés et des comorbidités, comme le diabète.

Principaux résultats

  • La perfusion d’iclaprime à dose fixe sur 2 heures a démontré une amélioration des valeurs de concentration minimale inhibitrice, de 54 % et 67 %, par rapport aux valeurs obtenues avec la dose calculée en fonction du poids et administrée sur 30 minutes.
  • Les valeurs de concentration maximale se sont également améliorées, diminuant de 7,3 %.

Protocole de l’étude 

  • Les données proviennent des études de phase III REVIVE 1 et 2 qui comparent le traitement à dose fixe à la vancomycine, par rapport aux résultats des études ASSIST 1 et 2 qui comparent la dose calculée en fonction du poids au linézolide.

Limites 

  • Ces données ont été présentées lors d’une conférence, sans examen par des pairs.