ASM Microbe 2019 — Les animaux de compagnie sont-ils une menace ? La présence d’entérobactéries multirésistantes a été observée dans les échantillons de selles d’animaux de compagnie et de leurs propriétaires


  • Emily Willingham, PhD
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

  • Les animaux de compagnie et leurs propriétaires présentent des espèces d’Entérobactéries multirésistantes (MR) dans leurs échantillons de selles, selon les résultats préliminaires présentés lors du congrès ASM Microbe 2019.
  • Les premières analyses suggèrent qu’environ un cinquième des personnes et des animaux domestiques ont des échantillons positifs.

Pourquoi est-ce important 

  • La résistance aux antibiotiques transmise par les animaux domestiques pourrait être un facteur déterminant dans la lutte contre les infections et un élément à prendre en compte chez les personnes immunodéprimées.

Principaux résultats

  • Lors de l’inclusion, 17 % des sujets humains et 5 % des animaux de compagnie avaient des échantillons positifs pour les entérobactéries MR.
  • Lors des visites de l’étude ultérieures, le taux global de positivité à tout moment était de 22 % pour les propriétaires et de 20 % pour les animaux de compagnie.
  • L’étude continue à inclure des sujets humains et des animaux de compagnie.

Protocole de l’étude 

  • L’étude inclut des propriétaires d’animaux de compagnie en bonne santé et des personnes atteintes d’une infection récente par des entérobactéries MR, ayant ou non un animal de compagnie.
  • Les selles sont recueillies au moment de l’inclusion dans l’étude, puis 2, 6 et 12 mois plus tard.

Limites 

  • Les résultats présentés lors d’une conférence, sans examen par des pairs, proviennent d’une analyse préliminaire d’une étude dont l’inclusion est toujours en cours.