ASM Microbe 2019 — Des membres du genre choléra restent collés aux nageurs en mer


  • Emily Willingham, PhD
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

  • La nage en mer modifie le microbiome cutané et laisse sur la peau de nouveaux microbes voyageurs, notamment des membres du genre Vibrio, qui comprend les bactéries du choléra.

Pourquoi est-ce important 

  • Les nageurs qui ont participé à cette étude se sont séchés à l’air libre, sans s’être rincés, ce qui suggère que le rinçage pourrait être une mesure préventive raisonnable, car les activités en mer sont liées à des infections cutanées et autres.

Principaux résultats

  • Après un séchage à l’air libre, tous les participants présentaient des bactéries marines sur eux, même 24 heures après la baignade.
  • Des espèces de Vibrio, le genre qui inclut les bactéries du choléra, ont été identifiées sur chaque participant à l’étude jusqu’à 6 heures après la baignade.
  • La représentation de Vibrio était plus grande sur la peau humaine que dans la mer (dix fois plus), ce qui suggère que ces bactéries pourraient avoir une affinité particulière pour la peau, selon les auteurs.
  • Après 24 heures, le microbiote habituel de chaque participant a commencé à dominer.

Protocole de l’étude 

  • Des prélèvements par écouvillonnage ont été effectués sur les mollets de 9 participants avant une baignade en mer, puis au bout de 10 minutes, et 6 et 24 heures après.
  • Les participants n’utilisaient pas de produit de protection solaire, n’avaient eu qu’un contact limité avec la mer et n’avaient pas pris de bain au cours des 12 dernières heures ni pris d’antibiotiques lors des 6 derniers mois.

Limites 

  • Les résultats ont été présentés sans examen par des pairs lors d’une conférence, et l’étude a été menée à une échelle relativement petite.