ASCO-SITC 2019—L’association du nivolumab et du vaccin HS-110 s’avère sûre et offre une efficacité préliminaire dans le cadre du CPNPC avancé


  • Melissa Pandika
  • Univadis
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le traitement par viagenpumatucel-L (HS-110) et nivolumab s’est avéré sûr et a démontré une efficacité préliminaire dans le cadre du cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) avancé.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’ajout de HS-110 au nivolumab pourrait augmenter l’activité antitumorale, comparativement au nivolumab seul, en déclenchant une augmentation des lymphocytes T spécifiques de la tumeur, et restaurer la réactivité dans le cadre du CPNPC réfractaire aux inhibiteurs de point de contrôle immunitaire (IPCI).

Protocole de l’étude

  • Deux cohortes initiales du bras HS-110 et nivolumab de l’essai de phase Ib/II DURGA ont été analysées afin d’évaluer l’association du HS-110 et des IPCI chez les patients atteints d’un CPNPC avancé.
    • Les patients atteints d’un CPNPC préalablement traité ont reçu 1 x 107 cellules de HS-110 par semaine pendant les 18 premières semaines, et 3 mg/kg ou 240 mg de nivolumab toutes les 2 semaines jusqu’à la survenue d’une progression tumorale/toxicité intolérable.
    • Les patients de la cohorte A étaient naïfs d’IPCI.
    • Les patients de la cohorte B avaient reçu un IPCI préalable.
  • Objectifs principaux : taux de réponse objective (TRO), sécurité d’emploi.

Principaux résultats

  • Inclusion jusqu’au 9 septembre 2018
    • Cohorte A : 42 patients.
    • Cohorte B : 20 patients.
  • Cohorte A
    • TRO : 21,4 % (IC à 95 % : 10,3–36,8 %) ;
    • SSP médiane : 2,6 mois (IC à 95 % : 1,8–8,0).
    • La survenue de réactions au site d’injection et une augmentation de l’IFN-γ au test ELISPOT sont potentiellement associées à une amélioration de la SG.
  • Cohorte B
    • TRO : 15 % (IC à 95 % : 3,2–37,9 %) ;
    • SSP médiane : 2,7 mois (IC à 95 % : 1,8–4,0).

Limites

  • La SG médiane n’a pas été atteinte.
  • Deux événements indésirables de grade 5 ont eu lieu en raison d’une embolie pulmonaire et d’un infarctus du myocarde aigu, ce qui pourrait indiquer une toxicité cardiaque.