ASCO-GU 2019—L’association avélumab + axitinib surpasse le sunitinib dans le cadre du CCRa à cellules claires non préalablement traité


  • Melissa Pandika
  • Univadis
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’association de l’avélumab et de l’axitinib a permis d’obtenir une SSP plus longue et un taux de réponse objective (TRO) plus élevé que le sunitinib, indépendamment du groupe de risque pronostique et du statut du ligand de mort programmée de type 1 (Programmed Death-Ligand 1, PD-L1), chez des patients atteints d’un carcinome à cellules rénales avancé (CCRa) à cellules claires non préalablement traités.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’analyse soutient l’association avélumab + axitinib comme traitement recommandé de première intention du CCRa.

Protocole de l’étude

  • Analyse des groupes de risque et d’autres sous-groupes clés dans l’essai JAVELIN Renal 101 de phase III en cours.
  • 886 patients atteints d’un CCRa à cellules claires naïfs de traitement ont été affectés de manière aléatoire selon un rapport de 1:1 pour recevoir l’association avélumab (10 mg/kg toutes les 2 semaines) + axitinib (5 mg deux fois par jour, pendant un cycle de 6 semaines) ou du sunitinib (50 mg une fois par jour, selon un schéma d’administration de 4 semaines sous traitement/2 semaines sans traitement).
  • Critère d’évaluation principal : SSP (RECIST v1.1 évaluée par un examen indépendant).
  • Financement : Pfizer. 

Principaux résultats

  • Suivi médian (mois) :
    • Avélumab + axitinib : 12,0 ;
    • Sunitinib : 11,5.
  • SSP par groupe de risque IMDC (mois) :
    • Favorable 
      • Avélumab + axitinib : non atteinte ;
      • Sunitinib : 13,8.
    • Intermédiaire
      • Avélumab + axitinib : 13,8 ;
      • Sunitinib : 8,4.
    •   Défavorable
      • Avélumab + axitinib : 6,0 ;
      • Sunitinib : 2,9.
  • SSP par sous-groupe PD-L1 (mois) :
    • PD-L1+
      • Avélumab + axitinib : 13,8 ;
      • Sunitinib : 7,2.
    • PD-L1-
      • Avélumab + axitinib : 16,1 ;
      • Sunitinib : 11,1.
    • Indéterminé
      • Avélumab + axitinib : 9,9 ;
      • Sunitinib : 8,4.
  • L’avantage en termes de SSP de l’association avélumab + axitinib a également été observé entre les groupes de risque MSKCC.
  • L’avantage en termes de TRO de l’association avélumab + axitinib a été observé entre les mêmes groupes de risque et les sous-groupes de PD-L1.

Limites

  • Données de SG en attente.
  • L’association avélumab + axitinib nécessitera probablement plus de visites cliniques que le sunitinib.
  • Ce traitement est, et restera inaccessible à la plupart des patients à travers le monde.

Commentaires des experts

  • « Assurément, les résultats parlent d’eux-mêmes… Ce sont des études qui transforment la pratique », a déclaré  le docteur Lori Wood, oncologue médical, maître de conférences dans le service d’oncologie médicale de l’université de Dalhousie (Dalhousie University), qui n’était pas impliquée dans l’essai, à propos des résultats susmentionnés et de ceux du résumé 543 : « Comparaison de l’association de pembrolizumab (pembro) et d’axitinib (axi) au sunitinib comme traitement de première intention du carcinome à cellules rénales localement avancé ou métastatique (CCRm) : étude KEYNOTE-426 de phase III. »