ASCO-GI 2019—L’association de l’ICI et d’une RTSC est sûre et possible dans le cadre de l’ACPa


  • Melissa Pandika
  • Univadis
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’inhibition des points de contrôle immunitaires (ICI) associée à la radiothérapie stéréotaxique du corps (RTSC) était sûre et bien tolérée dans le cadre de l’adénocarcinome pancréatique de stade avancé (ACPa).

Pourquoi est-ce important ?

  • La chimiothérapie n’améliore que légèrement les résultats de l’ACPa.
  • Une ICI à un seul agent a une efficacité limitée dans le cadre de l’ACPa, potentiellement en raison d’un micro-environnement tumoral immunosuppresseur.
  • Puisque la RTSC renforce l’immunité antitumorale, elle peut améliorer l’activité de l’ICI, suggérant ainsi que l’association des deux traitements peut offrir un plus grand bénéfice clinique dans le cadre de l’ACPa que chaque traitement utilisé seul.

Protocole de l’étude

  • 51 patients qui avaient fait l’objet d’une chimiothérapie antérieure pour un ACPa ont reçu un des quatre schémas thérapeutiques disponibles jusqu’à la survenue d’une toxicité inacceptable ou d’une progression de la maladie :
    • durvalumab 1 500 mg toutes les 4 semaines + RTSC 1 fraction x 8 Gy le jour 1 ;
    • RTSC 5 fractions x 5 Gy, suivie de durvalumab ;
    • durvalumab + trémélimumab 75 mg toutes les 4 semaines + RTSC 1 fraction x 8 Gy le jour 1 ;
    • RTSC 5 fractions x 5 Gy, suivie de durvalumab + trémélimumab.
  • Les critères d’évaluation principaux étaient la sécurité d’emploi et la faisabilité.

Principaux résultats                          

  • 31 patients étaient évaluables.
  • La SSP médiane était de 2,2 mois.
  • La SG médiane était de 4,9 mois.
  • Deux patients ayant reçu 5 Gy x 5 + durvalumab + trémélimumab ont obtenu des réponses partielles d’une durée supérieure à 12 mois.  

Limites

  • Petite étude pilote.