ASCO 2021 — L’expansion de Medicaid aux États-Unis est liée à de meilleurs taux de survie du cancer

  • Univadis
  • Conference Report
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’expansion de Medicaid aux États-Unis après la mise en œuvre de la loi sur les soins de santé abordables (Affordable Care Act) est associée à une amélioration de la survie à long terme chez les patients ayant nouvellement reçu un diagnostic de cancer.
  • Les patients à faibles revenus résidant dans des États ayant des limites d’éligibilité à Medicaid plus hautes en termes de revenus présentent un risque plus faible de décès.

Pourquoi est-ce important ?

  • Medicaid est la principale source de financement des services médicaux pour les patients américains à plus faibles revenus.
  • 39 États des États-Unis et le District de Columbia avaient adopté l’expansion de Medicaid à partir de mai 2021, tandis que 12 États ne l’ont pas adoptée.

Méthodologie

  • À l’aide de la base de données nationale américaine du cancer (National Cancer Database), les chercheurs ont identifié 1 426 657 adultes (âgés de 18 à 64 ans) qui avaient nouvellement reçu un diagnostic de cancer parmi les 17 cancers fréquents entre 2010 et 2013. 
  • Les patients étaient couverts par Medicaid avant la mise en œuvre de l’expansion du programme.
  • La durée du suivi allait jusqu’à huit ans.
  • Les États ont été divisés en trois catégories en fonction des limites d’éligibilité à Medicaid en termes de revenus, déterminées en fonction du pourcentage du niveau de pauvreté fédéral (Federal Poverty Level, FPL) :
    • Pour les États avec les limites les plus basses, l’éligibilité était inférieure ou égale à 50 % du FPL ;
    • pour les États avec des limites moyennes, l’éligibilité était de 51 % à 137 % du FPL ; et
    • pour les États avec les limites les plus hautes, l’éligibilité était supérieure ou égale à 138 % du FPL.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Dans l’ensemble, 22 % des patients résidaient dans des États avec les limites les plus basses, 43,5 % résidaient dans des États avec des limites moyennes et 34,5 % résidaient dans des États avec les limites les plus hautes.
  • Les taux de survie étaient les plus faibles chez les patients résidant dans les États ayant les limites d’éligibilité les plus basses, suivis de ceux des États ayant des limites moyennes.
  • Les patients résidant dans les États ayant les limites d’éligibilité les plus hautes présentaient les meilleurs taux de survie.
  • Pour les patientes atteintes d’un cancer du sein de stade précoce, le risque de mortalité toutes causes confondues était 31 % plus élevé dans les États ayant des limites d’éligibilité à Medicaid en termes de revenus basses et 17 % plus élevé dans les États ayant des limites moyennes, comparativement aux États avec des limites plus hautes.

Limites

  • Il s’agit d’une étude observationnelle.