ASCO 2020 — eRAPID, un nouveau modèle de soins qui améliore le bien-être physique pendant la chimiothérapie


  • Elena Riboldi — Agenzia Zoe
  • Oncology Conference reports
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’autodéclaration électronique des événements indésirables par les patients : informations et conseils aux patients (electronic patient self-Reporting of Adverse events: Patient Information and aDvice, eRAPID) est un système en ligne qui permet aux patients de signaler des symptômes et qui leur fournit des conseils automatisés selon la gravité de ceux-ci (autogestion ou alertes invitant à contacter l’hôpital).  
  • eRAPID améliore le contrôle précoce des symptômes pendant la chimiothérapie.
  • De nouveaux modèles de soins oncologiques peuvent réduire la fréquentation de l’hôpital.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les symptômes physiques sont fréquents pendant le traitement du cancer et affectent la qualité de vie (QdV).
  • De plus en plus de données probantes indiquent que l’autodéclaration des symptômes par les patients permet d’améliorer les soins.
  • La pandémie de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) complique l’accès aux soins hospitaliers de courte durée et aux urgences.

Protocole de l’étude

  • L’essai de phase III a inclus 508 patients ayant commencé une chimiothérapie pour un cancer colorectal, gynécologique ou du sein au Centre de cancérologie de Leeds (Leeds Cancer Centre).
  • Les patients ont été affectés de manière aléatoire (1:1) pour faire l’objet de soins habituels (SH) ou pour utiliser eRAPID, qui consistait à réaliser un rapport hebdomadaire en ligne des symptômes pendant 18 semaines.
  • Le critère d’évaluation principal était le contrôle des symptômes (score à l’Évaluation fonctionnelle du traitement du cancer–Bien-être physique (Functional Assessment of Cancer Therapy–Physical Well-Being, FACT–PWB).

Principaux résultats

  • 3 314 rapports en ligne ont été remplis (médiane par patient : 14,0) ; le taux de participation hebdomadaire médian était de 72,2 %.
  • Une observance élevée des patients était associée à la prise en compte des données par les cliniciens et à un score FACT–PWB élevé à l’inclusion.
  • Des alertes d’urgence ont été activées dans 29 cas (0,9 %). Des conseils d’autogestion ont été prodigués dans 2 714 cas (81,9 %).
  • Aucune différence significative n’a été observée entre les bras au niveau des scores FACT–PWB à 18 semaines.
  • Des scores FACT-PWB significativement plus élevés ont été observés à 6 et 12 semaines dans le bras eRAPID.
  • Les patients utilisant eRAPID ont rapporté une meilleure auto-efficacité et une meilleure QdV (score de l’échelle visuelle analogique [EVA] EuroQol à 5 dimensions [EuroQoL 5-Dimension, EQ-5D]) à 12 et 18 semaines.
  • L’analyse des sous-groupes a révélé de meilleurs scores FACT-PWB dans le groupe sans métastases.

Financement

  • Institut national pour la recherche en matière de santé du Royaume-Uni (UK National Institute for Health Research).

Limites

  • Essai monocentrique.

Commentaire d’expert

« La pandémie actuelle a accéléré l’évolution vers des modèles de soins alternatifs, afin de réduire l’exposition au COVID-19 et préserver les ressources de santé. L’essai eRAPID fournit un nouveau modèle prometteur pour une prestation de soins alternative. La pandémie actuelle peut être vue comme le catalyseur pour évoluer rapidement et valider scientifiquement des modèles de soins innovants à domicile et à distance », a déclaré Lynne I. Wagner, professeur au département des Sciences sociales et de la Politique sanitaire de la Faculté de médecine de Wake Forest (Wake Forest School of Medicine), à Winston Salem, en Caroline du Nord, aux États-Unis.