ASCO 2019 — Le pembrolizumab en première ligne double la survie médiane dans le cadre du cancer du poumon avancé


  • David Reilly
  • Oncology Conference reports
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Au suivi médian de 18,7 mois de l’étude KEYNOTE-189, portant sur le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) non épidermoïde métastatique traité en première ligne, l’ajout du pembrolizumab a maintenu les bénéfices de SG et de SSP chez des patients recevant une chimiothérapie à base de pémétrexed et de platine.
  • Le groupe pembrolizumab a également démontré un avantage significatif en termes de progression après la ligne de traitement suivante (SSP2).

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces résultats soulignent l’applicabilité d’un schéma thérapeutique à base de pembrolizumab dans ce contexte, indépendamment de l’expression de PD-L1.

Protocole de l’étude

  • Dans l’étude KEYNOTE-189 de phase III, la chimiothérapie par pembrolizumab-pémétrexed-platine (n = 410) a démontré des résultats de survie significativement améliorés, par rapport au schéma placebo-pémétrexed-platine (n = 206).
  • Financement : Merck & Co., Inc., Kenilworth, NJ, USA.

Principaux résultats

  • Au suivi médian de 18,7 mois, l’ajout du pembrolizumab a permis d’obtenir une SG (médiane : 22,0 mois, contre 10,7 mois ; rapport de risque [RR] : 0,56 ; P  0,00001).
  • Les bénéfices de survie avec le pembrolizumab ont été maintenus, indépendamment du sous-groupe de score de proportion tumorale (tumor proportion score, TPS) :
  • SG :
    • TPS supérieur ou égal à 50 % : RR : 0,59 (IC à 95 % : 0,39–0,88) ;
    • TPS supérieur ou égal à 1–49 % : RR : 0,62 (IC à 95 % : 0,42–0,92) ;
    • TPS inférieur à 1 % : RR : 0,52 (IC à 95 % : 0,36–0,74).
  • SSP :
    • TPS supérieur ou égal à 50 % : RR : 0,36 (IC à 95 % : 0,26–0,51) ;
    • TPS supérieur ou égal à 1–49 % : RR : 0,51 (IC à 95 % : 0,36–0,73) ;
    • TPS inférieur à 1 % : RR : 0,64 (IC à 95 % : 0,47–0,89).
  • 45 % des patients du groupe pembrolizumab et 59 % des patients du groupe placebo ont poursuivi vers un traitement de deuxième ligne.
  • Un bénéfice de SSP2 a été observé avec le pembrolizumab, indépendamment du sous-groupe de TPS :
    • TPS supérieur ou égal à 50 % : RR : 0,47 (IC à 95 % : 0,33–0,69) ;
    • TPS supérieur ou égal à 1–49 % : RR : 0,59 (IC à 95 % : 0,41–0,86) ;
    • TPS inférieur à 1 % : RR : 0,46 (IC à 95 % : 0,33–0,66).
  • 71,9 % des patients ont présenté des événements indésirables de grade 3–5 sous pembrolizumab, contre 66,8 % sous placebo.