ASCO 2019 — L’association vénétoclax + obinutuzumab administrée en première intention prolonge la SSP dans le cadre de la LLC


  • David Reilly
  • Oncology Conference reports
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

  • Une association de traitement par vénétoclax + obinutuzumab (VenG) administrée en première intention et à durée fixe pendant 12 mois a permis d’obtenir des taux élevés et durables de maladie résiduelle minimale (MRM), ce qui s’est traduit par un bénéfice significatif en termes de SSP, par rapport à l’association chlorambucil + obinutuzumab (ClbG) chez des patients âgés atteints d’une leucémie lymphocytaire chronique (LLC) et de comorbidités.

Pourquoi est-ce important 

  • De nombreux patients dans ce contexte sont des personnes âgées, qui présentent des comorbidités et pouvant être inaptes à recevoir une chimiothérapie intensive.

Protocole de l’étude 

  • Étude de phase III CLL-14 visant à comparer un traitement à durée fixe par VenG (n = 216) avec ClbG (n = 216) chez des patients atteints d’une LLC et de comorbidités non préalablement traités.
  • L’âge médian des patients du groupe VenG était de 72 ans contre 71 ans pour le groupe ClbG.
  • Financement : AbbVie ; Genentech.

Principaux résultats 

  • Réponses :
    • Taux de réponse objective (TRO) de 88 % avec VenG contre 71 % avec ClbG (P 
    • VenG : 50 % de réponse complète (RC) ; 35 % de réponse partielle (RP).
    • ClbG : 23 % de RC ; 48 % de RP.
  • Négativité de la MRM à 3 mois après la fin du traitement :
    • dans le sang périphérique (SP) :
      • Négatif (-4) : 76 % avec VenG contre 35 % avec ClbG (P 
    • dans la moelle osseuse (MO) :
      • Négatif (-4) : 57 % avec VenG contre 17 % avec ClbG (P 
  • Négativité de la MRM à 12 mois après le traitement : 81 % avec VenG contre 27 % avec ClbG.
    • Conversion en MRM : RR : 0,19 ; IC à 95 % : 0,12–0,30 (durée médiane sans traitement : 19 mois).
  • À l’issue d’un suivi d’une durée médiane de 29 mois, VenG était associé à une SSP nettement plus longue que ClbG (RR : 0,35, P 

    Limites 

    • Le groupe de comparaison peut ne s’appliquer qu’à un sous-groupe limité de patients fragiles.

    Commentaires des experts 

    • Matthew S. Davids, MD, directeur associé du Centre de recherche sur la LLC de l’Institut du cancer Dana-Farber (Dana-Farber Cancer Institute) et professeur adjoint de médecine à la Faculté de médecine de Harvard (Harvard Medical School), à Boston, dans le Massachusetts, a décrit l’étude CLL-14 comme « une étude qui influence immédiatement la pratique », mais s’est également demandé si le traitement à durée fixe de 12 mois devrait s’appliquer à tous les patients ou s’appuyer sur la MRM ou des marqueurs génétiques.