ASCO 2019 — Cancer de la prostate : la radiothérapie associée à un traitement par androgènes retarde les métastases après une prostatectomie radicale


  • David Reilly
  • Oncology Conference reports
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’un cancer de la prostate présentant une augmentation du PSA après une prostatectomie radicale (PR), l’ajout d’un traitement par privation androgénique (TPA) à court terme à la radiothérapie (RT) a significativement amélioré la survie sans métastase (SSM) à 10 ans, par rapport à la RT seule.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’amélioration de la SSM peut permettre aux patients de retarder l’application de stratégies thérapeutiques plus agressives.

Protocole de l’étude

  • Il s’agit d’une étude de phase III visant à examiner la RT seule, par rapport à la RT associée à un TPA, chez 743 patients après une PR, pour un cancer de la prostate récidivant ou réfractaire.
  • Financement : Astra-Zeneca ; ministère français de la Santé.

Principaux résultats

  • SSP à 5 ans : 49 % (IC à 95 % : 43-54) avec la RT, contre 64 % (IC à 95 % : 58-69) avec la RT associée à un TPA (rapport de risque [RR] : 0,54 ; IC à 95 % : 0,43-0,68 ; test logarithmique par rangs stratifié, P 
  • SSM à 10 ans : 69 % (IC à 95 % : 63-74) avec la RT, contre 75 % (IC à 95 % : 70-80) avec la RT associée à un TPA (RR : 0,73 ; IC à 95 % : 0,54-0,98 ; test logarithmique par rangs stratifié, P = 0,034).
  • Patients à faible risque : SSM à 10 ans : 77 % avec la RT, contre 86 % avec la RT associée à un TPA (RR : 0,58 ; IC à 95 % : 0,29-1,17 ; P = 0,125).
  • Patients à haut risque : SSM à 10 ans : 65 % avec la RT, contre 72 % avec la RT associée à un TPA (RR : 0,77 ; IC à 95 % : 0,55-1,06 ; P = 0,107).
  • SG à 10 ans : 85 % (IC à 95 % : 80-89) avec la RT, contre 86 % (IC à 95 % : 81-89) avec la RT associée à un TPA (RR : 0,93 ; IC à 95 % : 0,63-1,39 ; test logarithmique par rangs stratifié, P = 0,73).
  • Aucun effet significatif sur la qualité de vie (Qdv) ou la toxicité n’a été observé avec la RT associée à un TPA, par rapport à la RT seule.