Arrêt du tabagisme : nouvelle revue Cochrane


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une nouvelle revue Cochrane a révélé qu’un traitement nicotinique de substitution (TNS) associant plusieurs formes pourrait être plus efficace pour l’arrêt du tabagisme qu’un TNS sous une seule forme. 

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont examiné les données de 63 essais ayant inclus 41 509 participants. Ils ont découvert des preuves de certitude élevée, selon lesquelles un TNS utilisé en association (forme à action rapide venant s’ajouter à l’utilisation de patchs) entraîne des taux d’arrêt du tabagisme plus élevés à long terme qu’un TNS sous une seule forme (risque relatif [RR] : 1,25 ; IC à 95 % : 1,15–1,36 ; 14 études ; 11 356 participants ; I2 = 4 %). 

Les taux d’arrêt du tabagisme étaient plus élevés avec des patchs à 21 mg qu’avec des patchs à 14 mg (sur 24 heures) et l’utilisation de patchs à 25 mg a entraîné des taux d’arrêt du tabagisme plus élevés que l’utilisation de patchs à 15 mg (sur 16 heures). Dans le même temps, des patchs à 42/44 mg se sont avérés aussi efficaces que des patchs à 21/22 mg (sur 24 heures). Les résultats ont également suggéré que l’utilisation de chewing-gum à la nicotine à 4 mg a entraîné des taux d’arrêt du tabagisme plus élevés que l’utilisation de chewing-gum à la nicotine à 2 mg. 

La revue a révélé que les formes de TNS à action rapide, comme les chewing-gum et les pastilles à sucer, sont aussi efficaces que les patchs à la nicotine. 

Les chercheurs ont également identifié des données probantes de certitude modérée, selon lesquelles le recours à un TNS avant d’arrêter de fumer pourrait améliorer les taux d’arrêt du tabagisme, par rapport au recours à un TNS uniquement à compter de la date d’arrêt du tabagisme. Il est cependant nécessaire de mener d’autres recherches dans ce domaine, ont-ils ajouté.