Après la première greffe d’utérus aux États-Unis, le débat rebondit

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Dallas, le mercredi 6 décembre 2017 - On n'assistera pas à une mise en scène dont sont particulièrement friands les Américains, avec mère les larmes aux yeux et récit circonstancié du père. Les parents ont en effet souhaité garder l'anonymat et que même la date de naissance de leur...