Appel à la vaccination contre l’hépatite A en raison de la poursuite de la flambée

  • European Centre for Disease Prevention and Control
  • European Centre for Disease Prevention and Control
  • 12 sept. 2018

  • Par Priscilla Lynch
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

La vaccination contre l’hépatite A des groupes à risque élevé d’hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) a été vivement recommandée à la suite des derniers chiffres de la flambée d’hépatite A qui sévit actuellement dans la région de l’Union européenne/Espace économique européen (UE/EEE).

Les nouveaux chiffres émanant du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention and Control, ECDC) montrent que 4 475 cas d’hépatite A confirmés de la flambée ont été rapportés dans 22 pays de l’UE/EEE entre le 1er juin 2016 et le 7 septembre 2018, la majorité des cas concernant des hommes, en particulier des HSH.

Même si l’intensité a diminué depuis la première détection de la flambée il y a deux ans, les souches de la flambée continuent de circuler dans l’UE/EEE. Un total de 19 pays de l’UE/EEE ont rapporté 364 nouveaux cas confirmés de la flambée depuis le 23 mars, d’après ce qu’indiquent les chiffres de l’ECDC.

Une mesure de prévention clé, telle que détaillée dans la dernière évaluation rapide des risques de l’ECDC, est de poursuivre la vaccination contre l’hépatite A des HSH et leurs contacts rapprochés conformément aux recommandations nationales. Depuis juin 2017, l’Allemagne, l’Autriche, le Danemark, l’Espagne, la France, l’Italie, la Norvège, le Portugal, et le Royaume-Uni ont émis de nouvelles recommandations sur la vaccination contre l’hépatite A.

L’ECDC suggère que la vaccination doit être favorisée et proposée aux HSH participant à des « festivals de la Fierté » où le risque de contact avec des individus infectés pourrait être accru.

La disponibilité du vaccin contre l’hépatite A est cependant limitée pour le moment dans certains pays de l’UE.