APA 2019—Votre patient demande un animal de soutien affectif. Que faire ?


  • Emily Willingham, PhD
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

  • Les cliniciens doivent connaître les mesures appropriées à prendre si un patient demande un courrier certifiant que son animal de compagnie est un « animal de soutien affectif ».

Pourquoi est-ce important ?

  • Les cliniciens reçoivent de plus en plus de demandes de ce genre.

Principaux résultats

  • Un animal de soutien affectif peut être n’importe quel animal de compagnie (même un kangourou) qui soulage le stress, qu’il ait été spécialement dressé ou non.
  • Un animal d’assistance, par contre, est un animal ayant reçu un dressage poussé pour travailler, et qui est au service de personnes handicapées.
  • Recommandations principales :
    • Acceptez la double responsabilité d’avoir à évaluer l’invalidité pour appuyer les demandes de prestations d’invalidité présentées dans ces courriers.
    • Orientez vers un clinicien externe pour évaluation afin de « protéger l’alliance thérapeutique ».
    • On sait que les preuves qui appuient le bénéfice des animaux de soutien affectif sont tenues et à distinguer des preuves démontrant le bénéfice des animaux d’assistance pour les personnes atteintes d’un syndrome de stress post-traumatique.
    • Si vous n’êtes pas prêt(e) à défendre votre opinion devant un tribunal, orientez le patient vers un autre professionnel.
    • Avant de fournir une lettre, pratiquez un examen approprié pour la situation, l’aménagement ou l’organisation en question.
    • Sachez qu’il est possible d’abuser le système au moyen de ces lettres (p. ex. pour louer un appartement qui exclut les animaux de compagnie).

Protocole de l’étude 

  • Résumé des définitions, considérations juridiques et recommandations formulées dans le cadre d’une étude de cas ; lettre type incluse.

Limites 

  • Conclusions présentées lors d’une conférence sans examen par des pairs.