APA 2019—Quel est le rôle clinique des applications numériques en santé mentale ?


  • Emily Willingham, PhD
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

  • Les applications numériques d’assistance et d’intervention en santé mentale présentent des avantages, selon les données provenant de 2 essais.
  • Ces auteurs affirment que les applications peuvent également comporter des risques d’atteintes à la vie privée ou de désinformation, ou un caractère inadapté en cas d’urgence.

Pourquoi est-ce important 

  • La première application pour le traitement des troubles liés à l’utilisation de substances illicites a reçu l’approbation de la FDA en 2017.
  • L’Association américaine de psychiatrie (American Psychiatric Association) a mis au point un modèle de type pyramidal pour évaluer les applications liées à la santé mentale :
    • Le modèle utilise 5 niveaux dans la pyramide (de bas en haut) : informations générales, confidentialité et sécurité, données probantes cliniques, facilité d’utilisation et possibilité de partager les données avec l’équipe clinique.

Principaux résultats

  • Les avantages des applications peuvent comprendre :
    • Un accès facilité aux soins, sans les obstacles liés à la disponibilité des cliniciens ou aux horaires d’ouverture des cliniques.
    • Une augmentation de l’observance thérapeutique grâce à la commodité, généralement à faible coût.
    • Les informations fournies sur les patients peuvent être exactes, ce qui réduit les possibilités d’erreurs introduites par le personnel.
    • L’accès aux applications peut respecter la vie privée, réduire les inquiétudes quant à la stigmatisation et encourager la recherche d’un traitement.
  • Les inconvénients potentiels seraient quant à eux :
    • La violation des données personnelles.
    • Les informations incorrectes ou la mauvaise interprétation des informations par l’utilisateur.
    • Le caractère inadapté en cas d’urgence, de maladie grave.

Protocole de l’étude 

  • Examen d’études et d’approches d’évaluation des applications.

Limites 

  • Les résultats ont été présentés lors d’une conférence, sans examen par des pairs.