APA 2019—1 patient sur 10 atteints de STPO reçoit un diagnostic de TDAH à la place


  • Emily Willingham, PhD
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

  • Étant donné que le syndrome de tachycardie en posture orthostatique (STPO) peut montrer un chevauchement des symptômes avec ceux du trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH), les patients atteints de STPO risquent de recevoir un mauvais diagnostic.
  • Dans cette étude, 1 patient sur 10 a reçu un diagnostic de TDAH, et la plupart ont reçu des médicaments sur ordonnance, ce qui peut exacerber les symptômes.

Pourquoi est-ce important ?

  • Le STPO est une dysautonomie qui est souvent confondue avec d’autres affections, y compris le TDAH, en raison de symptômes comme le « cerveau embrouillé » et des troubles de l’attention et de la mémoire.
  • Souvent, les cliniciens n’envisagent pas le STPO lorsqu’ils effectuent leur diagnostic différentiel.

Principaux résultats

  • Dans le groupe des patients atteints du STPO, 10,5 % avaient reçu un diagnostic de TDAH et 88,0 % d’entre eux étaient des femmes.
  • Parmi les patients ayant reçu un diagnostic de TDAH, 85,8 % prenaient des médicaments.
  • 9 % de tous les patients atteints de STPO prenaient un médicament contre le TDAH.

Protocole de l’étude 

  • Examen rétrospectif des dossiers médicaux de 876 patients atteints de STPO, choisis de façon aléatoire dans un établissement de soins.

Limites 

  • Étude rétrospective, dont les résultats ont été présentés lors d’une conférence sans examen par des pairs.