AOS : le régime méditerranéen associé à la CPAP est supérieur à la CPAP seule dans l’essai MIMOSA

  • Georgoulis M & al.
  • Clin Nutr
  • 6 sept. 2020

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un régime et un mode de vie méditerranéens amaigrissants associés à une pression des voies aériennes positive continue (Continuous Positive Airway Pressure, CPAP) a conduit à de plus fortes améliorations de l’apnée obstructive du sommeil (AOS) modérée à sévère et des symptômes associés, par rapport à la CPAP seule.
  • Les résultats proviennent de l’essai contrôlé randomisé (ECR) MIMOSA.

Pourquoi est-ce important ?

  • Cette étude a ajouté une composante au régime alimentaire méditerranéen, le mode de vie méditerranéen, et fait partie des premiers ECR à évaluer cette association avec la CPAP, par rapport à la CPAP seule.

Méthodologie

  • Un ECR (N = 180) a impliqué des adultes en surcharge pondérale et atteints d’une AOS modérée à sévère (index apnée/hypopnée [IAH] supérieur ou égal à 15 événements/heure) répartis en 3 groupes :
    • le groupe des soins standard (GSS) avec CPAP uniquement ;
    • le groupe du régime méditerranéen (GRM) avec CPAP ; et
    • le groupe du mode de vie méditerranéen (GMM) avec CPAP, avec des objectifs en matière d’activité physique et des cours sur l’alimentation saine.
  • Financement : Université Harokopio, Grèce.

Principaux résultats

  • Concernant le changement à l’IAH (IC à 95 %), le GRM et le GMM étaient supérieurs au GSS :
    • GSS : -4,2 (-7,4 à -1,0).
    • GRM : -24,7 (-30,4 à -19,1 ; P 
    • GMM : -27,3 (-33,9 à -20,6 ; P 
  • Le GRM et le GMM étaient supérieurs au GSS concernant le changement à l’échelle d’évaluation de l’insomnie d’Athènes (Athens Insomnia Scale) :
    • Comparaison entre le GRM et le GSS (P 
    • Comparaison entre le GMM et le GSS (P = 0,010).
  • Le GRM et le GMM étaient supérieurs au GSS concernant le changement à l’échelle d’évaluation de la somnolence d’Epworth (Epworth Sleepiness Scale) :
    • Comparaison entre le GRM et le GSS (P = 0,007).
    • Comparaison entre le GMM et le GSS (P 

Limites

  • Étude monocentrique.
  • Le GRM n’a pas été comparé statistiquement au GMM.