Anémie dans l’IRC : comment optimiser les agents stimulant l'érythropoïèse ?

  • Toto R & al.
  • J Am Soc Nephrol
  • 7 déc. 2020

  • Par Caroline Guignot
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Messages principaux

  • START-CKD est une étude de phase 3 menée chez des adultes insuffisants rénaux chroniques et anémiés. Elle montre qu'une dose fixe de darbépoïétine constitue une alternative à l’adaptation des doses sur le taux d’hémoglobine du patient, telle que préconisée par les recommandations.

Chez l’insuffisant rénal chronique (IRC) anémié, la darbépoïétine est envisagée afin de réduire le recours aux transfusions sanguines. Cependant les stratégies reposant sur des posologies ajustées sur le taux d’hémoglobine (Hb) exposent à un risque d’évènement cardiovasculaire (CV). Une étude de phase 3 a donc voulu explorer s’il était possible de réduire ce risque tout en maintenant le bénéfice du traitement sur le recours transfusionnel en mettant en œuvre des doses fixes.

Méthodologie

L’étude START-CKD est une étude de phase 3 randomisée multicentrique qui a recruté des sujets IRC adultes non dialysés ayant une anémie (Hb

Principaux résultats

L’étude a recruté 756 patients répartis entre les deux groupes (âge moyen 69,4 ans, 41,7% d’hommes) parmi lesquels 458 l’ont terminée (20-22% de retrait de l’étude et 9-10 % de décès dans chaque bras).

Au total, le taux de patients ayant eu recours à au moins une transfusion de globules rouges (critère principal d’évaluation) était équivalent dans les deux groupes avec 24,1% et 24,4% dans les bras DF et DA respectivement. Le délai avant la première transfusion était comparable entre les deux groupes. La comparaison des doses moyennes reçues mensuellement ou cumulées montrait que les patients du groupe DF avaient reçu moins de darbépoïétine que les autres (respectivement -22,1µg/4semaines et -285 µg). Parallèlement, le taux médian d’Hb était inférieur dans le groupe DF (9,4 vs 9,9 g/dL). Le profil de sécurité semblait comparable.

Financement

Cette étude a été sponsorisée par Amgen, mise en place à la demande de la FDA.