Analyse de la SEER : la chirurgie est la meilleure option dans le cadre du carcinosarcome pulmonaire

  • Clin Lung Cancer

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le traitement le plus fréquent du carcinosarcome pulmonaire (CP) était la chirurgie seule, qui offrait également la meilleure SG et la meilleure survie spécifique au cancer (SSC).

Pourquoi est-ce important ?

  • Il existe peu d’études portant sur le diagnostic, le traitement, la prise en charge et les résultats des personnes atteintes d’un CP, qui représentent moins de 1 % des cas de cancer du poumon.

Protocole de l’étude

  • 411 patients atteints d’un CP primitif, issus de la base de données Surveillance, épidémiologie et résultats finaux (Surveillance, Epidemiology, and End Results, SEER ; 0,05 % de l’ensemble des patients atteints d’un cancer du poumon), ont été analysés.
  • Financement : aucun.

Principaux résultats

  • L’âge médian au moment du diagnostic était de 67 ans ; la plupart des patients étaient d’origine ethnique blanche (83,5 %), puis afro-américaine (10,2 %) et autre (6,3 %) ; 59,4 % étaient des hommes.
  • Le traitement le plus fréquent était la chirurgie seule (49,4 %), suivie de l’association chirurgie et radiothérapie (15,3 %), puis de la radiothérapie seule (17,3 %).
  • Les patients atteints d’une maladie localisée ont obtenu une meilleure SG médiane (31 mois contre 6 mois ; P 
  • Les patients ayant fait l’objet d’une chirurgie seule ont obtenu les meilleurs résultats de SG médiane, par rapport à la radiothérapie seule ou à l’association chirurgie et radiothérapie (20 mois, contre 4 mois, contre 7 mois ; P 
  • Les résultats de SSC étaient également meilleurs avec la chirurgie seule, comparativement à la radiothérapie seule ou à l’association chirurgie et radiothérapie (32 mois, contre 4 mois, contre 8 mois ; P 

Limites

  • Protocole rétrospectif.