Ajouter l’écho à la mammo pour le dépistage du cancer du sein ?

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Le dépistage précoce et l'accès aux soins sont deux conditions essentielles pour réduire la mortalité par cancer du sein. De nombreux pays ont mis en place le dépistage systématique par mammographie. Cet examen a toutefois ses limites, et notamment chez les femmes jeunes et celles dont les seins sont denses. Il est alors souvent proposé de compléter la mammographie par une échographie.

Cette démarche n'a toutefois pas prouvé son intérêt dans le cadre d'un dépistage systématique ni son efficacité pour réduire le nombre de cancers de l'intervalle. C'est ce qui a conduit une équipe japonaise à réaliser une étude randomisée, incluant près de 73 mille patientes âgées de 40 à 49 ans. Elles ont été divisées en deux groupes. Les unes réalisaient une mammographie et une échographie systématiques, les autres une mammographie seule, au rythme de 2 fois en 2 ans.

Davantage de cancers dépistés avec le double examen

Les résultats semblent favorables à l'utilisation de l'échographie complémentaire systématique dans les conditions de ce dépistage. Il est en effet retrouvé une sensibilité supérieure pour l'examen couplé (91,1 % vs 77 %). Cette supériorité tient à la détection de 67 cancers supplémentaires dans le groupe mammographie et échographie (184 vs 117) et un nombre inférieur de...